Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 ROSNY Eric de - Les yeux de ma chèvre. Sur les pas des maîtres de la nuit en pays Douala (Cameroun)

Plus de vues

  •  ROSNY Eric de - Les yeux de ma chèvre. Sur les pas des maîtres de la nuit en pays Douala (Cameroun)

ROSNY Eric de

Les yeux de ma chèvre. Sur les pas des maîtres de la nuit en pays Douala (Cameroun)

Plon - Paris - 1996
ISBN: 9782259185226
464 p., photos h.t - 13,3 x 20,2 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 25,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X42108 livres neuf et d'occasion, cartonnage éditeur sous jaquette, à partir de: 5 à 8 jours
15,08 €
Chez Amazon
X63574 livres neuf et d'occasion, cartonnage éditeur sous jaquette, à partir de: 5 à 8 jours
3,32 €
Chez Priceminister
«Din, le maître que je me suis particulièrement choisi et qui m'a ouvert les yeux, est un guérisseur d'un quartier populaire de Douala. Il ne savait ni lire ni écrire et ne parlait pas français. Tout mon livre témoigne, au nom d'une ascèse commune, de la puissance d'introspection et de connaissance de ces nganga africains qu'on appelle improprement des sorciers alors que, étant des guérisseurs, ils en sont les ennemis jurés.»
 
Ainsi s'exprime Eric de Rosny, jésuite français qui a vécu cinq ans dans ce quartier de Douala. Les Maîtres de la nuit l'ont adopté. Au terme de son initiation, une chèvre lui est présentée. Elle doit mourir de sa propre main, se substituant à lui pour prendre sur elle les malheurs et les sorts. Elle donne au prêtre ses deux yeux afin qu'il voie l'invisible. 
 
Ce document rare raconte avec précision l'itinéraire de l'auteur qui se trouve, au Cameroun, confronté à des problèmes très actuels que les nganga s'efforcent de résoudre : tension et haines familiales, chômage, maladies, folie et mort. Son expérience personnelle a été poussée à la limite du permis et du possible.

 L'itinéraire étonnant de l'auteur, prêtre jésuite au Cameroun qui se trouvant confronté aux mêmes problèmes que ceux que les ngangas  (guérisseurs traditionnels) tentent de résoudre (tensions familiales, maladie, folie et mort) va peu à peu pénétrer le monde des Maîtres de la nuit et recevra lors de son initiation finale les yeux d'une chèvre qui lui est sacrifiée, yeux qui lui permettront de distinguer l'invisible. Cette expérience, rapportée ici dans le détail interpelle une psychothérapie européenne qui voudrait se croire universelle

Eric de Rosny (1930-2012) est jésuite et anthropologue français. Après avoir intégré la Compagnie de Jésus en 1959, il devient enseignant au collège Libermann à Douala et sera ordonné prêtre en 1962. Installé dans le quartier Akwa de Douala il étudie les processus de soins pratiqués par les guérisseurs traditionnels et sera lui-même initié et admis dans cette confrérie. Ses expériences sont relatées dans de nombreuses et passionnantes publications. Ajoutons qu'il occupera un moment le poste de directeur de l'INADES à Abidjan puis de supérieur provincial des Jésuites de l'Afrique de l'Ouest.