Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 GRAVELLINI Anne-Chantal, RINGUEDE Annie - Bleus et ocres de Guinée. Teintures végétales sur textiles

Plus de vues

  •  GRAVELLINI Anne-Chantal, RINGUEDE Annie - Bleus et ocres de Guinée. Teintures végétales sur textiles

GRAVELLINI Anne-Chantal, RINGUEDE Annie

Bleus et ocres de Guinée. Teintures végétales sur textiles

Sépia - Saint-Maur - 2005
ISBN: 9782842800840
142 p., nombreuses ill.couleur - 29 x 22,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 45,70 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X41761 livre neuf, broché 5 à 8 jours
45,70 €
Chez Amazon

A son arrivée en Guinée, le voyageur est frappé par le déferlement de couleurs des vêtements arborés par hommes, femmes et enfants de tous âges et de toutes conditions. Traditionnel ou à la dernière mode, princier ou ordinaire, le vêtement constitue un mode d'expression unique en Afrique de l'Ouest où le prêt-à-porter est peu répandu. Dans cette région, le vêtement est une parure portée avec recherche et prestance. Ainsi, il est de coutume de veiller avec soin au choix des motifs et couleurs de l'étoffe commandée chez la teinturière, qu'elle soit spécialiste de la teinture végétale ou de la teinture chimique. La vulgarisation des teintures chimiques en Guinée, dans le courant de la première moitié du XXe siècle, a incité les teinturières à mettre leur savoir-faire traditionnel au service de la teinture moderne. D'utilisation beaucoup plus simple et de bonne tenue, la teinture chimique n'a cependant pas détrôné les teintures végétales. Deux d'entre elles, très anciennes, ont su résister aux assauts de la concurrence. II s'agit de la teinture à l'indigo à dessins réservés blancs ou bleu clair et de celle dite " Forêt Sacrée ", une teinture ocre aux motifs anthracite ou café par impression directe. Si le pouvoir de séduction des teintures végétales a perduré, c'est grâce à la persévérance et à l'esprit d'innovation des teinturières guinéennes qui allient qualité, tradition et nouvelle tendance. Elles insufflent à leur art un dynamisme qui porte au-delà des frontières leurs étoffes, toujours plus belles.

La Guinée a su préserver sa riche tradition de teinture des tissus traditionnels tout en adaptant également les techniques et les produits modernes à ses besoins. Aujourd'hui les teintures à l'indigo et celle ocre à motifs anthracite restent bien vivantes et très utilisées, art tinctorial cependant encore trop méconnu des amateurs de textiles. Cet ouvrage vous invite à découvrir ces techniques ainsi que le potentiel de créativité de ceux qui les utilisent

Anne-Chantal Gravellini, a vécu pendant plus de vingt ans en Afrique. Annie Ringuedé, après des études d'anthropologie sociale et d'urbanisme aux Etats-Unis, a consacré une vingtaine d'années au service du développement international et de Laide humanitaire en Afrique du Nord et en Afrique subsaharienne.