Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BOUQUET Christian (sous la direction de) - Les géographes et le développement. Discours et actions

Plus de vues

  •  BOUQUET Christian (sous la direction de) - Les géographes et le développement. Discours et actions

BOUQUET Christian (sous la direction de)

Les géographes et le développement. Discours et actions

Maison des sciences de l'homme d'Aquitaine (MSHA) - Pessac - 2010
ISBN: 9782858923687
288 p., tableaux, cartes et graphiques - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 24,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X44882 livre neuf, broché 5 à 8 jours
24,00 €
Chez Amazon

Entre 2005 et 2008, sous la conduite de Christian Bouquet et Hélène Velasco-Graciet, trois colloques ont été organisés à la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine par le laboratoire ADES-CNRS pour essayer de clarifier la position de la géographie française par rapport aux ambiguïtés de la discipline face à la colonisation, à la tropicalité, et au développement. Après avoir tenté de savoir si la géographie coloniale était colonialiste (L'Empire des géographes), puis si la géographie tropicale était fille de la précédente et avait encore un sens (Les Tropiques des géographes), un ensemble de chercheurs ont affronté la question du " développement ", considéré comme le dernier terrain pour une géographie hors des murs occidentaux, pour confirmer ou infirmer qu'il s'agissait du dernier refuge possible pour ceux qui travaillent dans les Suds. Même si les hypothèses de départ ont été traitées avec d'infinies précautions car le débat n'est pas encore débarrassé des passions anciennes - la filiation géographie coloniale / géographie tropicale / géographie du développement n'a pas été démontrée. Comme souvent, plus que des réponses, c'est une série de questions qui surgissent à la lecture des articles. En invitant les auteurs à s'interroger sur le lien qu'ils établissent entre leurs discours sur le développement et leurs actions concrètes dans ce domaine, les organisateurs savaient que le fossé entre les scientifiques et les experts ne serait pas comblé. Il reste donc à savoir pourquoi. En abordant dans son appel à communications le thème des Postcolonial Studies, le colloque a précisé des interrogations qu'il faudra continuer d'explorer. Enfin, en donnant la parole à plusieurs chercheurs originaires des anciennes colonies, cette rencontre a ouvert la porte à une décolonisation des esprits qui pourrait bientôt déboucher sur une géographie (enfin) décentrée. Cette quête épistémologique, qui a donné ici beaucoup de place au terrain, devra donc se poursuivre par le questionnement constant des principes et des pratiques des uns et des autres, en insistant sans doute davantage sur la géographie de l'Autre que sur une géographie de l'Ailleurs.

 Comment les géographes se positionnent-ils par rapport à la question du développement ? En confrontant leurs discours sur ce sujet à leurs actions concrètes, cet ouvrage soulève plusieurs questionnements : quels sont les fondements scientifiques et idéologiques de la géographie du développement ? cette dernière peut-elle avoir une filiation avec la géographie coloniale et la géographie tropicale ? Les auteurs soulignent l'implication, dans les pays du Sud, des géographes dans le mouvement développementaliste, et émettent certaines critiques vis-à-vis des politiques de développement qui y sont menées. Ils s'interrogent sur l'existence d'une géographie de l'alter-développement. La question postcoloniale est aussi abordée, en donnant notamment la parole à plusieurs chercheurs originaires des anciennes colonies.

Sommaire:
Introduction générale, par Christian Bouquet

Chapitre 1 – Quels sont les fondements scientifiques(et idéologiques) de la géographie du développement ? Était-ce conjoncturel ?
-Les géographes et le développement, par Paul Claval
Présenté par Béatrice Collignon
-Le développement : domestication, civilisation, mondialisation, par Denis Retaillé
Présenté par André-Frédéric Hoyaux

Chapitre 2 – S'agissait-il vraiment d'une volonté de rupture avec la géographie coloniale et la géographie tropicale ? La géographie du développement n'a-t-elle pas été ou n'est-elle pas, à son corps défendant, néocoloniale ?
-Une géographie au service de quel développement ?, par Hassan Rayaleh
Présenté par François Bart
-La géographie au Sud : état des lieux en Côte d'Ivoire, par Irène Kassi
Présenté par Christian Bouquet
-« Faire » du développement durable au Sud. Production scientifique, construction du discours, déterminants de l'action, par Xavier Amelot et Véronique André-Lamat
Présenté par José Lazcano
-L’idéal développementaliste au secours de l’héritage géographique de la période coloniale. Le cas du Maroc, par Mustapha Chouiki
Présenté par Odette Louiset

Chapitre 3 – Géographie de quel développement ? Y a-t-il des géographes altermondialistes?
-« L’invention » du bidonville (1950-1990), objet et signe emblématique de la ville sous-développée, par Odette Louiset
Présenté par Kamala Marius-Gnanou
-Géographie du développement sous le prisme de l’altermondialisme halieutique, par Julien Noël
Présenté par Christian Bouquet
-La géographie des « autres mondes » : une advocacy au service des populations marginalisées, ou la construction de « paradis agraires » ?, par David Goeury
Présenté par Hélène Velasco-Graciet
-L’Afrique dans la géopolitique du développement durable. Entre pauvreté et mondialisation des préoccupations environnementales, par Moïse Tsayem Demaze
Présenté par Véronique André-Lamat
-Quelle géographie des TIC dans les espaces « en développement » ?, par Annie Chéneau-Loquay
Présenté par Christian Bouquet

Chapitre 4 – En fin de compte, filiation ou non ? Et la géographie française n’aurait-elle pas raté le train des Postcolonial Studies ?
-Une alternative (l’alter-développement) et un refus (l’anti-développement). La réponse de la géographie africaniste au tiers-mondisme, par Cristina d’Alessandro-Scarpari
Présenté par Annie Chéneau-Loquay
-La question postcoloniale dans la géographie du développement, par Esoh Elamé
Présenté par Denis Retaillé

Conclusion générale – La géographie du développement, une vue d’ensemble, par Paul Claval
Christian Bouquet est professeur de géographie politique et du développement à l'Université Bordeaux 3. Il a soutenu sa thèse de doctorat d'Etat en 1984 et a longtemps été en poste à l'Université du Tchad puis conseiller auprès de l'Ambassade de France dans plusieurs pays d'Afrique, notamment la Côte d'Ivoire et le Niger