Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour

LECA Nicolas, LABOURET Henri

Les pêcheurs de Guet N'Dar, avec une note sur les Wolof, leur parler, les langages secrets (par Henri Labouret)

Larose - Paris - 1935
(Publications du Comité d'études historiques et scientifiques de l'Afrique Occidentale Française. Série A. N° 2)
Grand in-8° de IV-111 pp., fig., carte, un plan dépliant

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X63193 ouvrage numérisé (105 pages seulement ???) accès libre disponible sans délais
0,00 €
Chez Portail OMVS
X63194 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
17,80 €
Chez Abebooks

 

 Passionnante étude de 111 p publiée en 1935 et qui nous décrit dans le détail l'habitation, les modes de vie et d'alimentation et bien sûr les moyens et techniques de pêche et les poissons pêchés à Guet N'dar (Saint-Louis) au milieu des années 30. Avec en plus une foule de détails techniques, de dessins et croquis, de budgets familiaux, etc… Bref un trésor pour le chercheur comme pour le simple honnête homme (espèce en voie de disparition)

Tiré à part d'un travail déjà publié dans le BCEHSAOF vol.17 n° 2 de 1934
- N. Leca né en 1908 à Montélimar est d'origine Corse. Il sort de l'ENFOM (Promotion 1929) et est diplômé de Langues'O.
Il accompagne en 1932 Henri Labouret dans sa misison liguistique et ethnologique en Afrique occidentale et c'est à cette occasion qu'il recueille les informations sur la pêche à St Louis qui serviront à élaborer cet ouvrage.

Il sera après la guerre Professeur d'histoire indigène de l'Afrique Noire à l'ENFOM puis délégué, en 1947, à Paris du Haut Commissaire de l'AOF. Il sera conseiller d'Hamani Diori , au Niger, de 1959 à 1974.

- Henri Labouret (1878-1959) commencera une carrière de militaire: engagé comme simple soldat, il sera plus tard lieutenant de tirailleurs sénégalais en AOF. Grièvement blessé en 1916 lors d'opérations dans le Haut Bandama (Côte d'Ivoire) il sera détaché à des fonctions administratives….en pays Lobi où il aura à charge le cercle de Gaoua.
Il passe alors dans le corps des administrateurs et sert en AOF jusqu'en 1926, date à laquelle il succède à Delafosse à l'ENFOM et à Langues'O. Il prend sa retraite comme gouverneur honoraire en 1935.
Chercheur au regard pénétrant et méthodique, il témoigne dans toute son oeuvre d'une grande sympathie envers l'homme africain et marque fortement par plusieurs de ses ouvrages cette période où, un peu dans le brouillard, l'on préparait les Indépendances.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter