Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
Jean Clauzel - L'homme d'Amekessou

Plus de vues

  • Jean Clauzel - L'homme d'Amekessou

CLAUZEL Jean

L'homme d'Amekessou

Ibis press - Paris - 1999
ISBN: 9782910728106
192 p., 10 ill. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 18,25 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X61764 livre neuf, broché 5 à 8 jours
18,25 €
Chez Amazon

 Ils dormirent, proches et séparés, alors qu'il eût si peu fallu dans leur émotion pour qu'ils se rejoignent. Se sont-ils rejoints, la jeune touarègue mariée sans l’avoir demandé et le responsable français auquel sa famille l’a unie ? Mais s’étaient-ils vraiment séparés, eux qui ont su se retrouver lorsqu’ils se sont perdus 

Singulier amour, leur attachement constant dans l’inconstance, dans l’approche de la décolonisation puis à travers les deux révoltes successives d’un monde touareg à la recherche de son identité. Ils furent l’un pour l’autre “l’homme d’amekessou”, Paul, dans sa passion mais aussi dans son indécision, Lawa fidèle à jamais à sa montagne et à son peuple. Auquel des deux, ou à un tiers, laisser le nom qui pose l’énigme des croisements de leurs destins ?
 
Le roman débute au Nord Soudan (aujourd’hui Mali) dans les années qui ont précédé l’indépendance, dans ce temps singulier qui n’était plus tout à fait l’époque coloniale – car on la savait s’achevant – et pas encore celle de la naissance des nouvelles nations.
 
Jean Clauzel a vécu quinze années en zone saharienne et présaharienne. Six d’entre elles se sont déroulées au milieu des éleveurs touaregs du pays de Lawa, l’Adar, qu’il a découvert puis connu en le parcourant à chameau.

L'auteur fut administrateur dans le Nord du Mali (Goundam, Gourma Rharous, Kidal). Roman autobiographique relatant avec pudeur et humilité la vie commune et souvent séparée d'un administrateur et de sa femme touarègue des veilles de l'indépendance à 1994 avec pour toile de fond les révoltes touarègues qu'a connu le Mali. Et un regret bien présent de n'avoir pas osé choisir son camp au moins à deux reprises

Jean Clauzel (1924 -2009) sort de l'ENFOM en 1943 pour servir, de 1946 à 1958 au Mali (Goundam, Kidal, Tombouctou, Gourma- Rharous, à nouveau Kidal). Après un court passage en Algérie (Tamanrasset), il servira en France la République comme sous-préfet, préfet puis préfet de région. Il renouera, à la retraite, ses liens avec l'Afrique en effectuant de nombreuses missions d'appui au développement (en particuier à la décentralisation administrative)
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter