Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
GRIAULE Marcel - Dieu d'eau. Entretiens avec Ogotemmêli

Plus de vues

  • GRIAULE Marcel - Dieu d'eau. Entretiens avec Ogotemmêli

GRIAULE Marcel

Dieu d'eau. Entretiens avec Ogotemmêli

Fayard - Paris - 1997
ISBN: 9782213598475
220 p. - 22 x 14 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X42175 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
3,87 €
Chez Amazon
X69473 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
3,75 €
Chez Priceminister

 Le premier séjour de Marcel Griaule chez les Dogon, peuple de paysans-guerriers d'Afrique occidentale, donne lieu à une longue série de travaux. Puis, afin de vérifier et si possible de confirmer les connaissances acquises, le savant entreprend une nouvelle mission en 1946. C'est alors que par la voix du vieux chasseur aveugle, Ogotemmêli, va lui être révélé un aspect jusque-là insoupçonné de la culture dogon: une cosmogonie, une vision symbolique de l'univers, une conception organisée de la personne et du verbe, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives à toute une génération d'ethnologues.A travers le récit fascinant de ces trente-trois journées d'entretiens, Dieu d'eau donne à comprendre la richesse extraordinaire d'une cosmogonie vivante.

Une réimpression en fevrier 2015, une autre notée en cours en mars 2019. Les résultats d'une mission effectuée en 1946 chez les Dogons: 33 jours d'entretiens avec un vieux chasseur aveugle qui révèle progressivement l'existence d'une cosmologie complexe et passionnante. Tous les dogons (ou presque) l'on lu  et en tout cas votre guide si vous allez à Sanga.

Marcel Griaule, né en 1898 et mort en 1956, compte parmi les plus grands ethnologues de ce siècle. Initié par Marcel Mauss, il entreprit une première mission en 1927 en Ethiopie, puis obtint le vote d'une loi spéciale pour la fameuse mission Dakar-Djibouti en 1931. Par la suite, il fera de nombreux séjours sur le terrain, dans différentes régions d'Afrique, surtout chez les Dogon. Titulaire de la première chaire d'ethnologie créée en France à la Sorbonne en 1942, il devint en 1947 conseiller de l'Union française.