Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BRAMANTI Olivier, DEBOMY Frédéric - Turquoise

Plus de vues

  •  BRAMANTI Olivier, DEBOMY Frédéric - Turquoise

BRAMANTI Olivier, DEBOMY Frédéric

Turquoise

Buchet-Chastel - Paris - 2012
ISBN: 9782283025581
(Les cahiers dessinés)
96 p. - 30,8 x 17,8 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 23,35 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X61255 livres neuf et d'occasion, album cartonné, à partir de: 5 à 8 jours
9,37 €
Chez Amazon

 Les politiciens étaient venus de la capitale pour diffuser des paroles malveillantes, et les premiers miliciens étaient apparus sur la colline. Le régime en place avait décidé l'extermination de la minorité. Il jugeait cette "mauvaise ethnie" acquise à la rébellion armée du Front patriotique. Décidé à garder le pouvoir coûte que coûte, il avait su convaincre la population que l'éradication de ces "ennemis de l'intérieur" était une nécessité. Entre huit cent mille et un million de personnes avaient péri en trois mois.

 
Sur sa colline, elle était la seule survivante du génocide, la seule à conserver le souvenir des siens. Sa famille, ses amis, son village : tout semblait à jamais effacé. Les caméras de télévision étaient pourtant venues, mais 
trop tard, après les massacres. Les journalistes cherchaient-ils à témoigner du drame ou juste à saluer l'abnégation des soldats du "seul pays de la communauté internationale à avoir tenté quelque chose"? Cette histoire, c'est aussi l'histoire d'une rescapée.
- Olivier Bramant est né en 1971 à Marseille. Diplômé de l'Ecole des beaux-arts d'Angoulême, auteur de bandes dessinées, il a publié plusieurs ouvrages : Le Pont de l'ange, Le Chemin des Merles, Qui a connu le feu et Jeanne.

- Frédéric Debomy est né en 1975 à Fontenay-aux-Roses, dans les Hauts-de-Seine. Scénariste, il a travaillé avec les dessinateurs Edmond Baudoin, Markus Huber, Louis Joos et José Mufioz.
En janvier 2010, il prend part, comme chercheur, à un colloque de l'Ecole des hautes études en sciences sociales sur
les entreprises de "réécriture" de l'histoire du génocide des Tutsi du Rwanda.