Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
DUPONCHEL Pauline - Collections du Mali: Textiles bogolan du Mali

Plus de vues

  • DUPONCHEL Pauline - Collections du Mali: Textiles bogolan du Mali

DUPONCHEL Pauline

Collections du Mali: Textiles bogolan du Mali

Musée d'Ethnographie de Neuchâtel - Neuchâtel - 2004
ISBN: 9782880780296
(Collections du MEN - 8)
334 p., très nombreuses illustrations noir et blanc in t. - 24 x 17 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 15,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X45708 livre neuf, broché 5 à 8 jours
15,00 €
Chez Amazon

 De la boue sur des bandes de coton : ainsi se fabrique le décor des vêtements traditionnels des hommes et des femmes au mali. Teinture de plantes et de terre, le bògòlan a également connu la faveur de la mode internationale dans les années quatre-vingt. Entre les taches indélébiles apparaissent des espaces blancs, autant de signes correspondant à un véritable langage ici décodé. Complétant le fonds ancien du Musée, une collection représentative, financée par la Société des Amis du Musée d'ethnographie de Neuchâtel, a été spécialement constituée sur le terrain. Les femmes qui ont réalisé ces pagnes bògòlan sont présentées et leurs explications sur le sens du décor viennent compléter des motifs de la cinquantaine de pièces étudiées et publiées dans ce catalogue. Née à Paris, Pauline Duponchel s'est installée au Mali de 1985 à 1998. Elle y étudie le tissage du coton, les teintures naturelles et participe, avec des créateurs comme Chris Seydou mais aussi avec le Musée National, à l'essor et à la reconnaissance du bògòlan. En 1997, elle soutient sa thèse de doctorat en ethnographie à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes en Sciences Religieuses à Paris. Parallèlement, elle exerce la profession d'infirmière.

L'auteur a vécu au Mali de 1985 à 1998 en particulier dans la région de San. Elle y étudie le tissage du coton, les teintures naturelles et participe avec des créateurs de mode et le musée National à la reconnaissance du bogolan. Elle soutient en 1997 une thèse de doctorat en ethnographie sous la direction d'Alfred Adler; son titre: Textile de coton - bogolan du Mali, teinture de plantes et de terre. Après nous avoir présenté longuement le mode de fabrication du bogolan et la signification de ses motifs, Pauline Duponchel nous propose içi la collection de bogolan du Musée d'Ethnographie de Neuchâtel qu'elle a contribué à enrichir de façon très importante. Les femmes qui ont produit ces tissus sont présentées et leurs explications sur le sens du décor viennent compléter l'identification des motifs de la cinquantaine de pièces étudiées dans ce catalogue.

 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter