Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
	  BRUYNEN Jean - La ferme de mon père au Katanga BRUYNEN J

Plus de vues

  • 	  BRUYNEN Jean - La ferme de mon père au Katanga BRUYNEN J

BRUYNEN Jean

La ferme de mon père au Katanga

La Golondrina S.A. (chez l'auteur) - San José - Costa-Rica - 1996
ISBN: 9977121877
443 p. - 21 x 15 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X20781 livre d'occasion, broché 5 à 8 jours
19,00 €
Chez Abebooks

 Un volume de mémoires, publié au Costa Rica, où l'auteur a pris sa retraite après avoir remis son entreprise de fabrication de gaufres. Ce n'est là que le dernier avatar professionnel après une série d'autres établissements en Afrique du Sud et en Belgique, suite à l'anéantissement de l'exploitation familiale dans la périphérie de Lubumbashi dans le contexte de la crise congolaise et des désordres causés par l'ONU pour mettre fin à la Sécession katangaise. L'ensemble du récit familial, qui commence à la naissance du père en 1900, est accompagné de deux volets secondaires : l'un, historique, fait montre d'une documentation relativement abondante sur les événements, et notamment l'histoire congolaise depuis Léopold II. L'autre, discursif, s'étend en commentaires personnels à partir du point de vue d'un indépendant qui a tout misé comme son père sur les vertus de l'effort et du risque individuel ; il s'en prend donc avec violence et amertume aux fonctionnaires, aux grandes sociétés et aux hommes politiques, responsables du "gâchis" dont, en réalité, ce sont les indépendants... et les Congolais qui ont payé le prix. Seuls trouvent grâce à ses yeux les missionnaires, bien que l'orientation ne soit guère religieuse. Le récit autobiographique lui-même porte sur la vie du père, arrivé au Congo vers 1925 comme enseignant et employé, puis établi comme "colon" dans un contexte matériel difficile. Le narrateur, seul fils (les deux soeurs se marieront), assure la succession de son père affaibli par la maladie ; commence à investir parallèlement du côté de la Lomami, mais doit s'interrompre pour le service militaire à Kamina, avant de devoir faire face aux événements. La suite se déroule essentiellement en Belgique où le narrateur redémarre à zéro dans une société d'assurances, puis s'établit comme courtier avant de devoir renoncer et de s'établir au Costa Rica. Au-delà des aspects idéologiques, un témoignage assez concret sur les réalités perçues du point de vue du "colon", au sens propre du terme. (PH)

Le père de l'auteur s'installe au Katanga en 1936 et deviendra colon en 38. Cet ouvrage nous plonge dans la vie quotidienne des colons du Katanga installés à proximitié de Lubumbashi jusqu'au chaos d'après indépendance. Un témoignage simple mais intéressant et assez peu connu (édité au Costa Rica)

Jean Bruynen est né en 1931, fils d'un couple d'indépendants établis dans une exploitation à la périphérie de Lubumbashi à l'époque coloniale. Lui-même a le temps de commencer à s'installer au cours des années 1950, malgré les obligation militaires. Finalement, les désordres et les violences produites par la crise congolaise et l'intervention de l'ONU anéantiront l'exploitation. Ensuite : établissements successifs en Afrique du Sud, en Belgique puis au Costa Rica, où après avoir remis ses affaires il rédige ses mémoires, intitulées La Ferme du mon père au Katanga.