Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BREYTENBACH Breyten - Le Cœur-chien

Plus de vues

  •  BREYTENBACH Breyten - Le Cœur-chien

BREYTENBACH Breyten

Le Cœur-chien

Actes Sud - Arles - 2005
ISBN: 9782742754748
(Un endroit où aller)
320 p., traduit de l'anglais (Afrique du sud) par Jean Guiloineau - 10 x 19 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 22,40 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X42500 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
8,00 €
Chez Amazon

Avec Coeur-Chien, Breyten Breytenbach revient sur les lieux de sa naissance et de son enfance : Bonnievale, Wellington… Dans la région afrikaner proche de la ville du Cap, la première Afrique du Sud blanche, celle qui commence en 1652 et se constitue tout au long du XVIIIe siècle, avant l’arrivée des Anglais. Ce dernier voyage de Breyten Breytenbach est une recherche de son enfance et de ses ancêtres, un retour vers le coeur le plus intime de l’écrivain.. “Pourquoi après tant d’années est-ce que je ressens la nécessité d’aller à la recherche de l’autre, de l’enfant que j’ai dû être ?” Sans doute pour combler le vide créé par “l’absence”, l’absence du pays en soi et l’absence de soi dans le pays, à cause de l’exil, de la prison, des déchirements. A cause de l’apartheid. Coeur-Chien est le livre de la réconciliation d’un homme avec son pays, son peuple, sa langue. Une réconciliation avec lui-même. Après tant d’allers et retours, l’histoire d’amour peut renouer le fil brisé des rêves. “De même qu’on ne peut survivre sans rêves, on ne peut avancer sans le souvenir du lieu d’où l’on vient, même si ce voyage est fictif. Ce que nous appelons identité, n’est-ce pas cette situation faite de bouts et de morceaux qui sont les souvenirs des rencontres, de situation et d’événements précédents, de souvenirs accrochés aux branches ?"….

Breyten Breytenbach est né en 1939 à Bonnievale, dans la province du Cap en Afrique du Sud. Installé à Paris en 1959, il épouse quelques années plus tard Yolande Ngo Thi Hoang Lien, une Française d'origine vietnamienne, contrevenant ainsi aux lois d'apartheid qui interdisent les mariages mixtes. Il ne sera autorisé à rentre dans son pays avec son épouse qu'en 1973, et seulement pour trois mois (Une saison au paradis). Rentré clandestinement en Afrique du Sud en 1975, il est arrêté et condamné à neuf année de prison pour terrorisme. Il est libéré en 1982. Il vit aujourd'hui à Paris, à New York et en Afrique du Sud.