Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 LESSING Doris - Les enfants de la violence

Plus de vues

  •  LESSING Doris - Les enfants de la violence

LESSING Doris

Les enfants de la violence. Tome 1: Les enfants de la violence

Albin Michel - Paris - 1978
ISBN: 9782226005977
(Les grandes traductions)
637 p., traduit de l'anglais par Marianne Véron - 22,5 x 14,5 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X62870 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
0,25 €
Chez Amazon

Largement autobiographique, ce roman d’apprentissage où s’affrontent tous les thèmes d’une œuvre ambitieuse et unique, couronnée par Le Carnet d’or, est le premier volume d’un cycle romanesque qui s’achèvera avec La Cité promise. C’est aussi une pièce maîtresse de l’œuvre de Doris Lessing, prix Nobel de littérature.

Les Enfants de la violence, c’est d’abord l’histoire d’une femme en devenir, Martha, qui se cherche comme on cherche l’Afrique du Sud, un continent contre lequel viennent battre les rumeurs de la montée du nazisme, gouverné par une poignée de blancs, héritiers des traditions britanniques, face au peuple noir. Adolescente partagée entre un vague désir de conformisme et un sentiment de révolte contre ce qui l’entoure, Martha est le témoin des conflits de l’histoire, et de ceux, plus intérieurs, qui précèdent l’entrée dans le monde adulte.

 

Premier volume d'une grande fresque romanesque (5 volumes dans l'édition anglaise rassemblés en 3 volumes dans la traduction française) qui nous entraîne en Afrique australe à la veille de la seconde guerre mondiale.

 

Doris Lessing (1919-2013) est une écrivaine britannique née en Perse et qui a vécu une grande partie de son enfance au Zimbabwe. Devenue célèbre dès son premier livre, Vaincue par la brousse (1950), elle est aussitôt apparue comme un écrivain engagé aux idées libérales.

Elle est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages, d'inspiration fortement autobiographique et fortement marqués par son expérience africaine, parmi lesquels le célèbre Carnet d'or (Prix Médicis étranger) mais aussi Mémoire d'une survivante, Les Carnets de James Sommers et La Cité Promise. Doris Lessing a reçu le Prix Nobel de littérature en 2007.