Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 FALGAYRETTES-LEVEAU Christiane (sous la direction de) - Femmes dans les Arts d'Afrique. [exposition, Musée Dapper, Paris, 10 octobre 2008-20 juillet 2009]

Plus de vues

  •  FALGAYRETTES-LEVEAU Christiane (sous la direction de) - Femmes dans les Arts d'Afrique. [exposition, Musée Dapper, Paris, 10 octobre 2008-20 juillet 2009]

FALGAYRETTES-LEVEAU Christiane (sous la direction de)

Femmes dans les Arts d'Afrique. [exposition, Musée Dapper, Paris, 10 octobre 2008-20 juillet 2009]

Dapper - Paris - 2008
ISBN: 9782915258257
(Beaux-Arts)
416 p., nb.ill.coul.et n.et bl., photographies d'Angèle Etoundi Essamba - 24 x 36 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 46,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X63155 livres neuf et d'occasion, à partir de: 5 à 8 jours
25,00 €
Chez Priceminister

 Comment les femmes apparaissent-elles dans les arts de l’Afrique ?

Réservés aux cultes ou utilisés au quotidien, les objets sont réalisés, en général, par les hommes et pour des pratiques dont ils ont la responsabilité. Nombre d’entre eux transmettent des informations relatives non seulement à l’esthétique mais aussi aux fonctions occupées par les femmes dans la vie politique, économique, sociale et religieuse.
Les œuvres suggèrent autant l’idée de sensualité que de fécondité. Seules ou portant un enfant, les figures évoquent les rôles d’épouse, de génitrice ou de mère, la maternité constituant un thème majeur que l’on retrouve dans presque toutes les cultures. Parfois, les sujets renvoient au pouvoir exercé par certaines femmes, ancêtres, reines mères, officiantes… S’appuyant sur des textes de sociologues, d’ethnologues, d’historiens d’art, et sur une riche iconographie (œuvres de collections prestigieuses, publiques et privées, documents de terrain), cet ouvrage s’attache à évoquer la multiplicité des représentations féminines et à questionner les statuts des femmes.
Les pièces produites dans les sociétés de l’Afrique subsaharienne, de même que celles de l’Égypte ancienne, ou encore le travail photographique de l’artiste contemporaine Angèle Etoundi Essamba, nous confrontent à des univers marqués par l’ambiguïté des relations entre les hommes et les femmes.
Sommaire:
- Christiane Falgayrettes-Leveau / Avant-propos,
- Christiane Falgayrettes-Leveau / Des femmes,
- Marc Étienne / Féminins singuliers, féminin pluriel. Images de femmes dans l'Egypte pharaonique,
- Jean-Paul Colleyn / Femmes du mandé au Mali,
- Anne-Marie Bouttiaux / Femmes objets en Côte d'Ivoire,
- Christiane Owusu-Sarpong / Le pouvoir de la femme et les femmes de pouvoir asante (Ghana),
- Stefan Eisenhofer et Karin Guggeis / Place et pouvoir de la femme à travers les arts traditionnels du sud du Nigeria,
- Viviane Baeke / L'autre école des femmes. Figures féminines du Cameroun,
- Jean N’sondé / La femme kongo, entre l'être social et la part insondable,
- Anne van Cutsem-Vanderstraete / Représentations féminines en République démocratique du Congo,
- Alfred Adler / Aspects de la condition féminine en Afrique noire,
- Fatou Sow / Mutilations génitales féminines: plus qu'une histoire du sexe,
- Joëlle Busca / Alters et ego: à propos de l'œuvre d'Angèle Etoundi Essamba.

Et les photographies d'Angèle Etoundi Essamba.
- Christiane Falgayrettes-Leveau, directeur du musée Dapper, est spécialiste des arts et des littératures de l'Afrique subsaharienne; elle est auteure ou coauteure des ouvrages liés aux expositions dont elle est commissaire.

- Marc Etienne, conservateur du patrimoine, est docteur en égyptologie, archéologue et conservateur au département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre. Il enseigne aussi l'archéologie et l'épigraphie égyptienne à l'Ecole du Louvre.

- Jean-Paul Colleyn, docteur en anthropologie, spécialiste du Mali, est également réalisateur de films documentaires. Directeur d'études à l'EHESS, il y dirige la division Audiovisuel et la formation L'image en sciences sociales.

- Anne-Marie Bouttiaux, conservatrice en chef de la section d'ethnographie au Musée royal de l'Afrique centrale, à Tervuren, est spécialiste des cultures de l'Afrique de l'Ouest en général et de l'art guro en particulier.

- Christiane Owusu-Sarpong, ethnolinguiste, est docteur en linguistique, sémiotique et communication. Jusqu'en 2001, elle a été professeur associé à l'université de Kumase (KNUST), Ghana.

- Stefan Eisenhofer, docteur en ethnologie et historien, est conservateur en chef du département Afrique du Staatliches Museum für Völkerkunde de Munich. Ses domaines de recherches couvrent les arts du Nigeria, du Ghana et de l'Afrique du Sud.

- Karin Guggeis, ethnologue et historienne de l'art africain, assistante aux archives du Staatliches Museum für Völkerkunde de Munich, est quant à elle spécialiste des notions de genre.

- Viviane Baeke, docteur en anthropologie sociale, est conservatrice adjointe à la section d'ethnographie du Musée royal de l'Afrique centrale, à Tervuren. Elle s'attache à l'étude comparative des systèmes de pensée en Afrique centrale, en particulier au Cameroun et en République démocratique du Congo.