Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 LOTI Pierre - Le roman d'un spahi. Edition présentée, établie et annotée par Bruno Vercier

Plus de vues

  •  LOTI Pierre - Le roman d'un spahi. Edition présentée, établie et annotée par Bruno Vercier

LOTI Pierre

Le roman d'un spahi. Edition présentée, établie et annotée par Bruno Vercier

Gallimard - Paris - 1992
ISBN: 9782070385317
(Folio ; 2393)
308 p., préface de Bruno Vercier - 18 x 11 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 8,50 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X42075 livres neuf et d'occasion, brochés, état et prix divers. A partir de: 5 à 8 jours
0,55 €
Le Roman d'un spahiChez Amazon

 En 1881, Loti a trente et un ans, et signe pour la première fois de son pseudonyme ce qui est son premier roman véritable. L'intrigue rendra l'auteur célèbre : un Français, transplanté dans une contrée lointaine, ici le Sénégal, y connaît un grand amour. Il meurt  ; sa maîtresse se tue, après avoir tué son enfant.
On trouve dans ce récit l'Afrique, ses plaines, ses forêts, à l'époque peu connues, et décrites par la sensibilité d'un poète. On trouve la double aventure de l'amour et de la guerre. On trouve la grande lamentation de l'amour et de l'exil, que reconnaissent à la première phrase, à la première mesure, tous les amoureux de Loti - qui connaît une nouvelle jeunesse, une renaissance dans le public.

Jean Peyral, jeune cévenol de 20 ans, est envoyé à Saint-Louis du Sénégal dans les saphis, pour 5 ans, laissant au pays une fiancée et ses vieux parents. Trompé par une signare qui s'était entichée de lui, il prend pour maîtresse une toute jeune indigène, Fatou Gaye, qui s'installe chez lui. Sa carrière militaire en souffre mais il est incapable de réagir et laisse sa place à un camarade alors qu'il pourrait quitter le Sénégal. Peu de temps avant son retour en France il est tué dans un combat. L'étude psychologique est superficielle mais les descriptions sont excellentes: les paysages, les marchés, les gens, les danses, la séance de coiffure, les tornades sont peints, en des termes simples mais précis, avec poésie et un grand pouvoir d'évocation.