Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 MAATHAI Wangari - Celle qui plante les arbres

Plus de vues

  •  MAATHAI Wangari - Celle qui plante les arbres

MAATHAI Wangari

Celle qui plante les arbres

J'ai Lu - Paris - 2011
ISBN: 9782290014585
(J'ai lu récit ; 9605)
428 p., autobiographie traduite de l'anglais (Kenya) par Isabelle Taudière - 11 x 17,7 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 7,80 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X49777 livres neuf et d'occasion, brochés, état et prix divers. A partir de: 5 à 8 jours
3,44 €
Chez Amazon

 Ce livre retrace l'incroyable combat de Wangari Maathai. A la tête du Mouvement de la ceinture verte, le plus grand projet de reboisement d'Afrique, elle mène une lutte acharnée avec les femmes kenyanes contre la déforestation : quelque trente millions d'arbres sont plantés en trente ans. Mais son mouvement, outre les arbres, sème aussi des idées. Sa croisade écologique se heurte alors de plein fouet au régime. Elle est victime de brutalités policières, de harcèlements, et se retrouve à maintes reprises derrière les barreaux, mais en ardente militante, jamais elle ne cède. A travers son histoire personnelle, Wangari, la petite paysanne des Hautes Terres devenue Prix Nobel, démontre que des gestes simples suffisent parfois à susciter de profonds bouleversements sociaux et politiques. Son témoignage sans concession est un message d'espoir autant qu'un plaidoyer pour l'action. Elle conclut d'ailleurs par un seul mot d'ordre: "Nous n'avons le droit ni de fatiguer ni de renoncer."

Née en 1940 à Nyeri au Kenya, Wangari Muta Maathai est une militante féministe, pacifiste et écologiste. Biologiste, enseignante, elle devient en 2004 la première femme africaine à recevoir le prix Nobel de la paix pour sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix.
Wangari Maathai est morte à Nairobi le 25 septembre 2011.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter