Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
BENOT Yves - Massacres coloniaux. 1944-1950: la IVe république et la mise au pas des colonies françaises

Plus de vues

  • BENOT Yves - Massacres coloniaux. 1944-1950: la IVe république et la mise au pas des colonies françaises

BENOT Yves

Massacres coloniaux. 1944-1950: la IVe république et la mise au pas des colonies françaises

La Découverte - Paris - 2000
ISBN: 9782707134653
(La Découverte-poche - Sciences humaines et sociales)
203 p., préface de François Maspéro, postface inédite de l'auteur - 19,1 x 12,6 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X63353 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
14,00 €
Chez Amazon

 Aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale, de Sétif (mai-juin 1945) à Madagascar (1947), d'Haiphong (1946) à la Côte-d'Ivoire (1949-1950) et à Casablanca (1947), l'armée française a massacré des dizaines de milliers d'hommes et de femmes dont le seul tort était de revendiquer plus de libertés ou l'indépendance. Ce sont ces pages sanglantes de l'histoire de France, méconnues, voire effacées, qu'Yves Benot retrace dans ce livre. Mobilisant l'ensemble des documents disponibles, il montre comment et pourquoi les gouvernements de la IVe République, bien peu soucieux du respect de la légalité républicaine, ont choisi la voie de la répression sauvage pour préserver la cohésion de l'Empire français. Et il analyse aussi les débats auxquels cette politique a donné lieu en France même, en mettant en lumière l'opposition de certains intellectuels, de ceux des clercs qui n'ont pas trahi, comme Jean-Paul Sartre ou Paul Ricœur.

 Un moment de l'histoire de la colonisation française particulièrement occulté, même par la gauche anti-colonialiste: les massacres perpétués après la deuxième guerre mondiale. Pour l'Afrique noire cet ouvrage s'intéresse à l'Insurrection à Madagascar en 1947-48 et aux exactions qui ont eu lieu en Côte d'Ivoire en 1949-50. Au Maghreb les émeutes de Sétif et les troubles de Casablanca sont également étudiés.

Yves Benot, de son véritable nom Edouard Helman (1920-2005) fut un journaliste et écrivain français qui consacra de nombreux écrits à la lutte contre le colonialisme et la colonisation. Il mettra ses idées en application en allant enseigner en 1958 dans la Guinée devenue indépendante de Sékou Touré puis en 1962 au Ghana. Il est titulaire d'une thèse de doctorat détat soutenue en 1972 à Paris 8 sur le thème: Fonctions historiques des idéologies et de la science d’après l’exemple de l’Afrique noire.