Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BASTIDE Roger - Le rêve, la transe et la folie

Plus de vues

  •  BASTIDE Roger - Le rêve, la transe et la folie

BASTIDE Roger

Le rêve, la transe et la folie

Points - Paris - 2003
ISBN: 9782020566599
(Essais)
313 p., préface de François Laplantine - 10,8 x 18 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 8,10 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X64200 livre neuf, broché 5 à 8 jours
8,10 €
Chez Abebooks

 La psychiatrie moderne et la psychanalyse ont associé le rêve, la folie et la transe mystique à des phénomènes d'hystérie. Il faut refuser une telle réduction, mais néanmoins admettre qu'avec le rêve, la transe et la folie, nous pénétrons dans un monde " autre ". Les sociétés primitives ont saisi cette " altérité " et cette étrangeté, en établissant un système d'intercommunications entre les mondes et une série de relations entre le rêveur le fou et la femme en transe, chacun d'eux étant un intermédiaire privilégié entre le monde d'ici-bas et le monde surnaturel. Nos sociétés modernes ont rompu ces communications : nos rêves ne sont plus des messages envoyés par les dieux mais des représentations de notre histoire personnelle. Le surnaturel est ainsi partout rejeté au nom des exigences d'une raison cartésienne et scientifique. Cependant, rêve, folie et transe continuent à nous surprendre : est-ce parce que nous lisons en eux la fragilité de notre raison, l'inconsistance des tabous et barrières de nos sociétés ?

Première édition Flammarion 1972.

Une première partie est consacrée au rêve; la seconde regroupe des articles concernant les cultes de possession considérés comme fait social; enfin la troisième constitue un essai de typologie des recherches pluridisciplinaires dans le domaine des maladies mentales.
Roger Bastide (1898-1974) est un sociologue et anthropologue français, philosophe de formation initiale, qui enseigna la sociologie à l'Université de Sao Paulo de 1938 à 1954 à la suite de Claude Lévi-Strauss. Il sera par la suite professeur à l'EHESS de Paris puis à la Sorbonne. L'étude des religions afro-brésiliennes occupe une place importante dans son œuvre.