Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
  GUEUNIER Noël Jacques, SAID Madjidhoubi - Contes comoriens en dialecte malgache de l'île de Mayotte. Volume 4: La Quête de la sagesse

GUEUNIER Noël J., SAID Madjidhoubi

Contes comoriens en dialecte malgache de l'île de Mayotte. Volume 4: La Quête de la sagesse

Karthala - Paris - 2011
ISBN: 9782811102500
(Tradition orale)
513 p., ill. d'Adolphe Razafintsalama - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 35,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X47141 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
31,50 €
Chez Abebooks

 Après La Belle ne se marie point, L’Oiseau Chagrin et Le Coq du Roi, nous entrons avec La Quête de la Sagesse dans le dernier volet d’une exploration du monde, tel que le comprennent les conteuses et les conteurs de langue malgache de l’île de Mayotte. Le monde, c’est ce petit monde dont nous avons l’expérience quotidienne, mais aussi l’autre, celui qui nous échappe.

La Quête de la Sagesse nous conduit sur les chemins d’une sagesse qui se décline en deux ordres : elle est ou bien celle des créatures, à base d’intelligence, d’adresse, d’astuce, ou bien la sapience, la sagesse par laquelle se manifeste directement le Créateur, et nous sommes alors dans le domaine de l’histoire édifiante ou de l’apologue mystique.
Dans tous les cas, l’histoire est morale, certainement, en ce sens qu’elle décrit les moeurs et qu’elle tourne l’esprit vers le discernement. Mais la morale, ici, n’est pas souvent cette morale un peu bébête, à l’eau de rose, avec ses bons toujours récompensés et ses méchants invariablement punis, que le public européen ou américain trop souvent associe au genre du conte. Elle est souvent ouverture vers le paradoxe, parfois vers le tragique, de la condition humaine. Sans doute est-ce pour cela qu’elle est sagesse.

 Les habitants de Mayotte se répartissent entre deux communautés linguistiques, l'une de langue comorienne  (bantu), l'autre de langue malgache (austronésienne), sans pour autant former deux ethnies distinctes. 

Dans cette île, Jacques Noël Gueunier et Madjihoubi Said, entre 1975 et 1983, collectent des contes comoriens en dialecte malgache; 136 d'entre eux seront publiés formant un précieux ensemble de quatre forts volumes.
Ce volume, le quatrième et dernier de la série, s'attache à la question de la sagesse: Intelligence et ruse des personnages d'une part, sapience et chemins de la destinée d'autre part.
- Noël Jacques Gueunier, ethnoliguiste, a préparé, sous la direction de Georges Condominas, une thèse de doctorat en ethnologie soutenue à Paris 7 en 1985 sur le thème: La tradition du conte de langue malgache à Mayotte (Comores). Il a enseigné pendant plus de dix ans l'ethnologie à l'Université de Madagascar. Il a participé à des programmes de recherche sur la littérature orale et sur les religions. Il a publié des recueils de contes en malgache et en swahili, et des travaux lexicographiques.

- Madjidhoubi Saïd a participé à la collecte et à la transcription des contes. Témoin lui-même de la tradition orale, il a été le principal introducteur de l'ethnologue étranger dans le monde de la Sagesse des Grands d'autrefois. Il a lui-même conté quelques-uns des textes du recueil.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter