Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 DESCHAMPS Alain - Les Comores d'Ahmed Abdallah. Mercenaires, révolutionnaires et coelacanthe

Plus de vues

  •  DESCHAMPS Alain - Les Comores d'Ahmed Abdallah. Mercenaires, révolutionnaires et coelacanthe

DESCHAMPS Alain

Les Comores d'Ahmed Abdallah. Mercenaires, révolutionnaires et coelacanthe

Karthala - Paris - 2005
ISBN: 9782845866287
(Tropiques)
192 p., préface de Pierre Vérin, ill.phot.h.t. - 21,5 x 13,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 18,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X44360 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
11,95 €
Chez Priceminister
X22732 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
11,41 €
Chez Amazon

 Le 06 juillet 1975, Ahmed Abdallah proclame l'indépendance des îles Comores. Pour l'aimable peuple comorien s'ouvre un quart de siècle de turbulences. En 24 ans on attribue à l'archipel aux sultans batailleurs 18 coups d'Etat ou tentatives de coups d'Etat. Exilé en août 1975 par le révolutionnaire Ali Soilihi qui ne survécut pas au naufrage de sa "République des imberbes...Ahmed Abdallah, revenu au pouvoir, parvient pendant dix années à préserver l'unité d'un petit état fragilisé par les vellétiés sécessionnistes, l'agitation des ambitieux et la présence des mercenaires de Bob Denard.

L'auteur servira comme  ambassadeur de France aux Comores de 1983 à 1987. Son journal constitue une bonne introduction à ce petit pays insulaire et en particulier à sa vie politique et institutionnelle. Il fournit également un éclairage intiimiste sur le président Ahmed Abdallah.

Alain Deschamps est le fils de Hubert Deschamps (qui fut gouverneur de la Côte d'Ivoire puis du Sénégal); il fera ses études secondaires au Lycée Faidherbe de St Louis et fera l'ENFOM (p.1957).
Affecté au Laos puis à Madagascar. Il sera chef de poste à Faratsiho. Alain Deschamps intègre les affaires étrangères en 1959; il sera ambassadeur à Moroni de 1983 à 1987, puis au Burkina Faso jusqu'en 1993. Il est représentant spécial de la France en Somalie pendant l'opération Restore Hope, puis médiateur entre le Gouvernement du Niger et la rebellion touarègue en 1995.