Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BAZENGUISSA-GANGA Rémy, MAKKI Sami (sous la direction de) -  Sociétés en guerre. Ethnographie des mobilisations violentes

Plus de vues

  •  BAZENGUISSA-GANGA Rémy, MAKKI Sami (sous la direction de) -  Sociétés en guerre. Ethnographie des mobilisations violentes

BAZENGUISSA-GANGA Rémy, MAKKI Sami (sous la direction de)

Sociétés en guerre. Ethnographie des mobilisations violentes

Editions de la Maison des Sciences de l'Homme - Paris - 2012
ISBN: 9782735114412
(Colloquium)
293 p. - 14,6 x 22,6 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 25,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X60045 livres neuf et d'occasion, brochés, état et prix divers. A partir de: 5 à 8 jours
14,00 €
Chez Amazon

 Les auteurs de l'ouvrage ont fait le choix de privilégier les approches empiriques et qualitatives pour repenser, à partir de terrains bien localisés, les mobilisations sociales dans le cadre de conflits violents. Au lieu de partir d'une définition a priori de la guerre, les auteurs l'ont définie de manière contextualisée, en s'intéressant aux dynamiques d'ancrage des dispositifs guerriers. Les enquêtes au Tchad, en Côte d'Ivoire, au Congo-Brazzaville et en Nouvelle-Calédonie font écho à celles dans les bureaux du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en Europe, en Amérique du Sud (Colombie), en Asie centrale (Afghanistan), et dans les centres de réflexion et de décision (Europe et Amérique du Nord). 

L'ouvrage propose ainsi de penser ensemble les processus à l'oeuvre dans les conflits armés et les situations d'entre-deux, caractérisées par des formes multiples de violence, ainsi que dans la recomposition des dispositifs sécuritaires face aux "nouvelles menaces trans-nationales" (frontière Mexique/Etats-Unis, glacis militarisé Europe/Maghreb). Les différents chapitres permettent de comprendre comment émergent, dans certains contextes, des dispositifs sociopolitiques (milices villageoises, groupes vigilantistes mais aussi communautés de paix, organisations humanitaires) capables de structurer des réseaux, des savoirs, des normes, des institutions autour de différents registres (guerriers, militaires, sécuritaires et humanitaires) et à différentes échelles - du terrain de l'affrontement guerrier à celui de la production des normes dans les officines gouvernementales ou internationales.
Sommaire:
Introduction
Première partie : Mobilisations violentes
- Jean-Pierre Chauveau, Samuel Bobo, Noël Kouassi, Koné Moussa / Milices rurales en Côte d'Ivoire durant le conflit (zone sud) : reconceptualiser le dispositif milicien,
- Rémy Bazenguissa-Ganga, Ibéa Atondi, Etanislas Ngodi, Patrice Yengo / Les écuries : les formes d'engagement des urbains dans la guerre électorale du Congo-Brazzaville (1997-2009),
- Marielle Debos / Quand les libérateurs deviennent des bandits : guerre et marginalisation sociale à la frontière tchado-centrafricaine.

Deuxième partie : Vivre entre guerre et paix
- Michel Naepels / Violence segmentaire et construction de l'Etat postcolonial : conflictualité et historicité à Wakaya (Houailou, Nouvelle-Calédonie),
- Natalia Suarez Bonilla / Epreuves d'altérité dans les enclaves insurrectionnelles : le cas de la Colombie
- Stellio Rolland / Mobilisation de résistance au conflit armé dans le Nord-Ouest de la Colombie : de l'opération communautés de paix à la mise en place des zones humanitaires,
- Giulia Scalettaris / Un emploi sensible. L'entre-deux du personnel local du HCR en Afganistan.

Troisième partie : Transformations globales
- Martin Lamotte / Le Vigilantisme aujourd'hui : les milices nord-américaines à la frontière mexicano-américaine,
- Sami Makki / Le marché transatlantique de la sécurité globale : un continuum hors limites ?
- Marc Bernardot, Jérôme Valluy / Chasse aux migrants : les nouvelles guerres de capture entre l'Europe et l'Afrique,
- Michel Agier / La paix humanitaire ou la part postcoloniale et compassionnelle de la mondialisation.
Rémy BAZENGUISSA GANGA est professeur d'anthropologie à l'Université de Sciences et Technologies de Lille 1, membre du Clersé (CNRS-USTL) et chercheur associé au CEAf-EHESS. Il a coordonné le programme ANR-TRANSGUERRES. Il a publié entre autres Les voies du politique au Congo. Essai de sociologie historique (Karthala 1997) et Congo-Paris: Transnational Traders on the Margins of the Law (London,James Currey & Indiana University Press). Il est l'auteur de plusieurs articles sur la guerre au Congo-Brazzaville.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter