Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 GALY Michel (Sous la direction de) - Guerres nomades et sociétés ouest-africaines

Plus de vues

  •  GALY Michel (Sous la direction de) - Guerres nomades et sociétés ouest-africaines

GALY Michel (Sous la direction de)

Guerres nomades et sociétés ouest-africaines

L'Harmattan - Paris - 2008
ISBN: 9782296046429
(Etats, pouvoirs et sociétés)
300 p. - 21,5 x 13,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 28,50 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X61350 livre neuf, broché 5 à 8 jours
28,50 €
Chez Amazon

Ce conflit ouest-africain qui a tourné depuis 1989 entre quatre pays semble bien une " guerre nomade " échappant aux Etats déliquescents comme aux forces interventionnistes, et qui se propage en partie hors de la volonté immédiate des acteurs. Cette guerre, pour reprendre une formule célèbre, pourrait bien traduire la " continuité des sociétés par d'autres moyens " , et même certains traits de leur Histoire qu'on aurait pu croire révolus ou désormais impossibles : massacres, inversions sociales, revival esclavagiste, etc. Les différents auteurs de cet ouvrage - et parfois d'écoles ou d'opinions sensiblement différentes ! montrent bien cette circulation qui du Libéria à la Sierra Leone, puis à la Guinée et la Côte d'Ivoire obéit à des logiques propres : amplification de la violence par l'errance des groupes armés et l'usage de la guérilla, ethnies transfrontalières et " foyers " d'insurrection, rôle ambigu des corps expéditionnaires et néonationalisme réactif, émergence des médias et piégeage des organisations humanitaires. Et si l'Afrique - par la guerre - refusait de force l'Etat ? Du moins sa forme prédatrice et coercitive que les peuples de l'hinterland et des frontières ont toujours connue ? Là aussi, que d'instrumentalisations extérieures comme dans le cas ivoirien, que d'enjeux sous-jacents au conflit, surtout autour des matières premières - du fer du Mont Nimba au pétrole ivoirien ! L'apaisement récent, au prix d'une recolonisation rampante et d'interventions occidentales violentes, ne doit pas faire oublier le terrible laboratoire des conflits nomades : fautes de nouveaux rapports mondiaux et sociaux, les mêmes causes risquent de causer encore - ici comme ailleurs - les mêmes effets guerriers.

Sommaire:
- Michel Galy / Avant-propos: Non-Etat et guerres nomades, pp. 9-26.

Première partie: Sur la guerre
- Michel Galy / La guerre nomade, pp. 27-66,
- Document 1: Un foyer de guerre oublié: Côte d'Ivoire, 1970, pp. 66-70,
- Document 2: Les groupes armés du bassin du fleuve Mano (1989-2004) (André Abel Barry), pp. 71-72.

Deuxième partie: Agencements de la violence
- Jérôme Frignet / Libéria, une région martyre, Le Lofa, pp. 75-112,
- Marc Fontrier / Sierra Leone, une insurrection africaine atypique, pp. 113-138,
- Côte d'Ivoire: guerre, médias et violence symbolique, pp. 139-154.

Troisième partie: Sociétés et déterritorialisation
- Michel Galy / Liberia, machine perverse, pp. 157-182,
- Axel Augé / La socialisation paradoxale de la jeunesse armée en Afrique subsaharienne, pp. 183-204.

Quatrième partie: Interventions et Juridiciarisation
- Aline Leboeuf / La réforme britannique du secteur de la sécurité en Sierra Leone, pp. 207-226,
- Natacha Lemasle / L'Ecomog, ou les espoirs déçus de la gestion régionale de la sécurité, pp. 227-264,
- Moustapha Baïdy Sow / Le tribunal spécial pour la Sierra Leone: la justice internationale au rabais, pp. 265-295.
Michel Galy, politologue et sociologue, est chercheur au " Centre d'étude sur les Conflits " (Paris) et rédacteur en chef associé de la revue " Cultures et Conflits ". Après des terrains d'investigation en Amérique latine (Mexique) et en Afrique du Nord (Maroc), il a effectué un séjour de 7 ans en Côte d'Ivoire et suit les conflits africains depuis une quinzaine d'années. Après avoir enseigné à l'Université de Toulouse et à l'EHESS, il a donné des cours de Relations Internationales à St Cyr et à l'Iep de Paris.