Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 Abbaye Cœur Immaculé de Marie de Keur Moussa - Actes du Colloque Penser la veille. Dakar, 10-12 avril 2013

Plus de vues

  •  Abbaye Cœur Immaculé de Marie de Keur Moussa - Actes du Colloque Penser la veille. Dakar, 10-12 avril 2013

Abbaye Cœur Immaculé de Marie de Keur Moussa

Actes du Colloque Penser la veille. Dakar, 10-12 avril 2013

L'Harmattan - Paris - 2013
ISBN: 9782336304540
(Croire et savoir en Afrique)
236 p. - 21,5 x 13,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 24,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X67276 livre neuf, broché 5 à 8 jours
22,80 €
Chez Abebooks
X60814 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
22,80 €
Chez Amazon
Un événement, le colloque «Penser la veille», organisé du 10 au 12 avril, 2013 ? Assurément, les moines de l'Abbaye Coeur Immaculé de Marie de Keur Moussa sont sortis de leur monastère. Il a fallu une raison majeure pour les pousser au dehors. Cinquante ans de veille constituent un motif suffisamment ardent pour préférer répondre à l'appel de la Charité. «Sur tes murailles, Jérusalem, j'ai placé des veilleurs ; ni de jour ni de nuit ils ne doivent se taire». Qu'est-ce que la veille ? Ce thème sera analysé dans ses multiples aspects, de l'histoire du monachisme à la veille considérée dans son rapport aux traditions religieuses, aux sciences humaines, au droit, à la politique, la littérature, aux arts et dans son actualité. Mais, essentiellement, la veille est liée à la vie monastique. Elle signifie dès lors : «Ne jamais oublier la présence de Dieu». L'événement à célébrer c'est bien la rencontre, l'union entre «le monde du silence», celui du recueillement, de l'écoute de la Parole de Dieu, et le monde, le monde «défunt des machines et des canons», de la violence et du mensonge, «de l'ombre», qui a inspiré ce jugement du pape Paul VI : «l'excitation, le bruit, l'agitation fébrile, l'extériorité, la foule menacent l'intériorité de l'homme. Il lui manque le silence avec son authentique parole intérieure, il lui manque l'ordre, la prière, la paix, il lui manque lui-même». Lorsque saint Augustin se posait la question : «Qu'est-ce que j'aime, quand j'aime mon Dieu ?», il en connaissait la réponse : la vérité, la droiture, la justice, la bienveillance, le détachement de soi, le respect d'autrui. Le monde dans lequel nous sommes, notre civilisation moderne, ne se caractériserait-elle pas par l'absence de Dieu ? La responsabilité des religions ne serait-elle pas ici engagée ? L'éveil du monde à Dieu pour Dieu, à la vérité, à la justice, à la paix, à la fraternité est leur oeuvre commune. Ce qui nécessite des «veilleurs» en faction jour et nuit, contre les intimidations du pouvoir, «debout : droit dans la vérité». Les «veilleurs» de Keur Moussa, à la rencontre du monde, ont certainement aidé à penser que les moines, hors de leur cloître, continuent, c'est leur mission, à «parler au monde par leur silence», le réveiller et l'attirer. L'attrait du silence c'est l'appel à la liberté, l'affirmation d'une conscience capable de devenir réceptive et disponible à la Parole de Dieu. Pr Raymond Aloyse Raymond Ndiaye Philosophe

 Qu'est-ce que la veille ? Ce thème sera analysé dans ses multiples aspects, de l'histoire du monarchisme à la veille considérée dans son rapport aux traditions religieuses, aux sciences humaines, au droit, à la politique, la littérature, aux arts et dans son actualité. Mais, essentiellement, la veille est liée à la vie monastique. Elle signifie dès lors :"Ne jamais oublier la présence de Dieu"