Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 Cahiers d'études africaines - 178 / Le retour du politique

Plus de vues

  •  Cahiers d'études africaines - 178 / Le retour du politique

Cahiers d'études africaines - 178, DAHOU Tarik, FOUCHER Vincent (sous la direction de)

Le retour du politique

Editions de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales - Paris - 2005
ISBN: 9782713220487
(Cahiers d'Etudes Africaines - 178)
XIV-264 p. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 17,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X40315 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
10,97 €
Chez Amazon

Ce numéro traite du renouvellement des objets et des méthodes du politique au sein des études africaines à partir des points de vue de différentes disciplines. Il rassemble des travaux récents qui reposent sur des exercices de revue critique de l’historiographie de sujets particuliers, ou sur des études dont sont tirés les enjeux méthodologiques. Les textes transversaux dévoilent d’abord les apories des travaux qui ont tenté d’appréhender la problématique de l’espace public, puis la fécondité d’une approche interdisciplinaire dans le champ du sida, et enfin une critique de la parenté à plaisanterie en tant qu’institution capable de dénouer les crises. Les études de cas, elles, couvrent un large champ thématique et géographique. Les premières abordent d’une manière inédite la lecture des conflits africains. D’une part, le séparatisme casamançais est analysé à partir des enjeux des transformations internes à la société locale, d’autre part, les contradictions intrinsèques aux mouvements identitaires dans le delta du Niger expliquent la violence des mécanismes d’intégration à l’État et d’accès aux rentes pétrolières. Pour rompre avec les approches isolées et synchroniques du politique, les dernières soulignent l’originalité et l’intérêt d’une étude de la vie quotidienne des églises en Ouganda, puis montrent le caractère contingent de la catégorie classique d’élite politique au cours de la période précédant les indépendances. L’ultime contribution traite des enjeux de la rumeur dans le champ politique burundais pendant et après la décolonisation.

Sommaire:
- Tarik Dahou, Vincent Foucher / Les voix du politique, pp. 313-325,
- Tarik Dahou / L'espace public face aux apories des études africaines, pp. 327-349,
- Fred Eboko / Politique publique et sida en Afrique. De l'anthropologie à la science politique, pp. 351-387,
- Marie-Aude Fouéré / Les métamorphoses des relations à plaisanterie. Un nouvel enjeu politique dans la construction des Etats-nations, pp. 389-430,
- Vincent Foucher / Les relations hommes-femmes et la formation de l'identité casamançaise, pp. 431-455,
- Kathryn Nwajiaku / Between Discourse and Reality. The Politics of Oil and Ijaw Ethnic Nationalism in the Niger Delta, pp. 457-496,
- Ben Jones / The Church in the Village, the Village in the Church. Pentcostalism in Teso, Uganda, pp. 497-517,
- Jean-Hervé Jézéquel / Les enseignants comme élite politique en AOF (1930-1945). Des meneurs de galopins dans l'arène politique, pp. 519-543,
- Christine Deslaurier / La rumeur du cachet au Burundi (1960-1961). Essai d'interprétation d'une conversation nationale sur le politique, pp. 545-572,
- Alexis Roy / La société civile dans le débat politique au Mali, pp. 573-584.
Tarik Dahou est anthropologue, chargé de recherche à l"IRD et membre du CEAf.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter