Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 CHAPELLE Jean - Nomades noirs du Sahara: les Toubous

Plus de vues

  •  CHAPELLE Jean - Nomades noirs du Sahara: les Toubous

CHAPELLE Jean

Nomades noirs du Sahara: les Toubous

L'Harmattan - Paris - 2004
ISBN: 9782858022212
449 p., ill., cartes - 14 x 21 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 34,50 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X23983 livre neuf, broché 5 à 8 jours
31,35 €
Chez Abebooks

 Les grands classiques sahariens épuisés doivent être réédités : si Barth, Nachligal et cent autres l'ont été, fallait-il se résigner à la disparition, sur les rayons du libraire, du Chapelle ? Le curieux des choses sahariennes peut sans remords ignorer bien des livres, et, en particulier, tant de ces déplorables " travelogues ", comme on dit outre-Atlantique, trop souvent bâclés par des voyageurs pressés et incompétents. Mais le Chapelle, lui, est d'une autre qualité et restera indispensable à tous ceux qu'intéresse le moins connu des mondes sahariens, celui des Toubous, qui s'étend du coeur du désert libyque, avec le Gilf Kébir et Aouénat, jusqu'au Darfour, du Kaouar au Ouadaï et du Fezzan au lac Tchad : un domaine immense, 1200 sur 1400 km, trois fois la France, et passant du désert le plus épouvantable aux vertes prairies estivales du Sahel. Jean Chapelle nous renseigne sur l'histoire de ce mystérieux peuplement toubou, sur sa géographie, son mode de vie, son organisation sociale, sa psychologie. Après Charles Le Coeur, il nous décrit une existence qui reste " un tour de force, un exploit quotidien " dans un milieu physique hostile et dur, mais dont la réussite repose sur une extrême endurance individuelle, un sens très vif de l'honneur, la fierté du clan, la passion de l'indépendance et de la liberté. Jean Chapelle s'interroge, naturellement, sur l'avenir de cette humanité misérable et courageuse : hélas, " les Toubous ne pourront vivre sans idéal, ni conserver le leur... ". Car les voici touchés à leur tour par la civilisation des mécaniques et du profit comme par les centralisations étatiques, peu soucieuses du respect de la liberté des nomades, gens a priori scandaleux. La société toubou est-elle condamnée ? Saura-t-elle s'adapter à certaines évolutions inéluctables sans pour autant renier son originalité ? L'auteur nous fait partager ses inquiétudes, témoignage à la fais de la compétence du chercheur et de la sympathie d'un homme pour d'autres hommes, qu'il connaît bien et qu'il a su comprendre et aimer. Ajoutons qu'un chapitre nouveau complète la première édition en nous exposant à grands traits les événements dramatiques des récentes années ayant vu se dérouler chez les Toubous une guerre cruelle, à la fois civile et coloniale, et qui aura détruit non seulement des hommes mais jusqu'à des animaux et... des palmiers. Un grand et beau livre qu'il faut découvrir ou, en tout cas, relire : les classiques ne vieillissent jamais. Théodore Monod.

L'ouvrage de base sur le monde toubou. La première édition (qui date de 1957), plus complète que la réédition Harmattan de 1982, retirée en 2004 contient la très grande carte de répartition des populations touboues. Celle-ci est réduite chez l'Harmattan. Et tellement plus de plaisir avec le papier utilisé alors par Plon.....

Jean Chapelle (1905-1986) est né à Sète. Il débute en 1927 une carrière d'officier méhariste et servira en zone nomade en Mauritanie, au Niger puis au Tchad. Il sera ensuite préfet du B.E.T. (Borkou-Ennedi-Tibesti) en 1960 et restera au Tchad jusqu'en 1974 à la direction de l'Institut de Recherches en Sciences Humaines et du Musée de N'djaména (alors Fort-Lamy).
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter