Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 GALLAY Alain - Pour une ethnoarchéologie théorique. Mérites et limites de l'analogie ethnographique

Plus de vues

  •  GALLAY Alain - Pour une ethnoarchéologie théorique. Mérites et limites de l'analogie ethnographique

GALLAY Alain

Pour une ethnoarchéologie théorique. Mérites et limites de l'analogie ethnographique

Errance (Actes Sud) - Paris - Arles - 2011
ISBN: 9782877724579
(Hesperides)
350 p. - 16 x 24 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 39,60 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X49161 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
29,70 €
Chez Abebooks

 L'ethnoarchéologie est une stratégie expérimentale de compréhension des faits matériels archéologiques reposant sur l'analyse de ces faits dans des cultures vivantes ou récemment disparues et sur le concept d'analogie comportementale, stratégie destinée à résoudre des problèmes pertinents pour l'archéologue. Alain Gallay puise dans ses archives de terrain au Mali et ailleurs en Afrique, ses notes de cours ainsi que dans la littérature ethnologique de ces trente dernières années, pour bâtir un véritable traité qui servira de référence et de modèle pour les futures enquêtes de terrain. Il propose également une lecture originale de l'anthropologie en montrant que les théories développées au cours de l'histoire de la discipline peuvent s'intégrer dans un schéma de compréhension d'ensemble comme autant de visions partielles des comportements culturels.

 Un véritable traité d'ethnoarchéologie de terrain construit à partir  des expériences de l'auteur principalement au Mali mais aussi ailleurs en Afrique subsaharienne

Né en 1938, Alain Gallay, aujourd’hui à la retraite, a été professeur d’archéologie préhistorique à l’Université de Genève, dont il a longtemps dirigé le département d’anthropologie et d’écologie. Il est licencié ès Sciences naturelles de l’Université de Genève et a poursuivi ses études en ethnologie et en préhistoire à Paris, où il a été l’élève d’André Leroi-Gourhan. Il est l’auteur d’une thèse de doctorat ès Lettres à l’Université de Paris-Sorbonne sur le Néolithique de l’est de la France et a consacré une grande partie de ses recherches à l’archéologie, à l’ethnohistoire et à l’ethnoarchéologie africaine. Il a notamment effectué de nombreuses missions de recherches au Mali et des fouilles dans les mégalithes de Sénégambie. Il a été chercheur au musée de l’ancien IFAN de Bamako entre 1961 et 1965.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter