Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 MBONIMPA Melchior - Hutu, Tutsi, Twa. Pour une société sans castes au Burundi

Plus de vues

  •  MBONIMPA Melchior - Hutu, Tutsi, Twa. Pour une société sans castes au Burundi

MBONIMPA Melchior

Hutu, Tutsi, Twa. Pour une société sans castes au Burundi

L'Harmattan - Paris - 1993
ISBN: 9782738420718
109 p., ill. - 22 x 14 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 11,20 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X16458 livre neuf, broché 5 à 8 jours
10,17 €
Chez Abebooks

Selon l'histoire officielle du Burundi, la hiérarchie des castes aurait été abolie. Dans une série d'articles primitivement destinés à divers revues et journaux, l'auteur conteste cette «version des vainqueurs» et affirme qu'au Burundi, le pouvoir est encore fondé sur un système de castes. Par «caste», il entend ce que d'autres appellent «ethnie» - c'est-à-dire les Tutsi qui forment la minorité dominante (10%), les serfs Hutu (85%) et les parias Twa ou pygmoïdes (1 %). Le mot «ethnie» cache le fait que depuis des siècles, ces trois couches du «peuple des mille collines» ont en commun une histoire, une langue et un territoire. Seule la volonté de maintenir à tout prix ce système sociopolitique irréformable peut expliquer l'exil forcé d'au moins un Burundais sur dix et le génocide récurrent des Hutu par l'armée exclusivement Tutsi depuis trois décennie. Pour que les «dos courbés» se redressent, pour sortir le pays de la barbarie, il faut bien plus que des réformes cosmétiques : il faut abattre la hiérarchie des castes. La parole et la critique sont ici l'arme de l'exilé pour conjurer la guerre civile. L'argumentaire et le style sont convainquants, mais est-il encore temps ?

La hiérarchie des castes reste entière au Burundi; seule l'abolition effective de ce système pourrait permettre de sortir de la crise actuelle

Melchior Mbonimpa né au Burundi en 1955 est un auteur canadien également docteur en philosophie et en théologie. Professeur titulaire, il enseigne les religions du monde à l'Université de Sudbury. Pendant plus de dix ans, il a été directeur du Département des sciences religieuses et du Centre d'éthique de cette université. Auteur de plusieurs essais, notamment sur la politique et l'histoire immédiate de l'Afrique des Grands Lacs, il a également publié des romans.