Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 GRIAULE Marcel - Masques dogons

Plus de vues

  •  GRIAULE Marcel - Masques dogons
  •  GRIAULE Marcel - Masques dogons, disque en pochette

GRIAULE Marcel

Masques dogons

Institut d'Ethnologie - Paris - 1938
(Travaux et mémoires de l'Institut d'ethnologie ; 33)
XII, 896 pp., 262 figures in t., 32 planches h.t. et un disque en pochette - 21 x 27 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X56826 rares exemplaires de la première édition, livres d'occasion, état, reliure et prix divers. Vérifier présence du disque 45 t. A partir de: 5 à 8 jours
650,00 €
Chez Abebooks

 

Ouvrage magistral sur les Masques dogons publié pour la première fois en 1938 et faisant la synthèse des données recueillies au cours de 3 séjours de terrain dans la région de Bandiagara:
-  en octobre-novembre 1931 (Mission Dakar-Djibouti),
- en janvier-avril 1935 (Mission Sahara-Soudan),
- de février à octobre 1937 (S. de Ganay, G. Dieterlen, Marcel Griaule).
Le disque figurant en fin d'ouvrage reproduit les musiques des danses Kagandige et Gona du masque Kanaga
L'ouvrage comprend:
- une présentation générale rapide du milieu physique et humain,
- une analyse détaillée des mythes et de la cosmogonie dogon,
- une présentation des principaux rituels: sigui, funérailles, dama,
- une description des masques et de leur fabrication ainsi que des danses qui les animent,
- une description des peintures rupestres dogon,
- un essai sur le rôle et l'importance de l'institution des masques dans le fonctionnement de la société dogon.
Avec un lexique de la langue du sigui
et un disque de format 45 t " Danse Gona du Masque Kanaga" (face a) et "Danse Kagandige" (face b)
Marcel Griaule, né en 1898 et mort en 1956, compte parmi les plus grands ethnologues de ce siècle. Initié par Marcel Mauss, il entreprit une première mission en 1927 en Ethiopie, puis obtint le vote d'une loi spéciale pour la fameuse mission Dakar-Djibouti en 1931. Par la suite, il fera de nombreux séjours sur le terrain, dans différentes régions d'Afrique, surtout chez les Dogon. Titulaire de la première chaire d'ethnologie créée en France à la Sorbonne en 1942, il devint en 1947 conseiller de l'Union française.