Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BART François, CHARLERY DE LA MASSELIERE Bernard, CALAS Bernard (sous la direction de) - Caféicultures d'Afrique orientale. Territoires, enjeux et politiques

Plus de vues

  •  BART François, CHARLERY DE LA MASSELIERE Bernard, CALAS Bernard (sous la direction de) - Caféicultures d'Afrique orientale. Territoires, enjeux et politiques

BART François, CHARLERY DE LA MASSELIERE Bernard, CALAS Bernard

Caféicultures d'Afrique orientale. Territoires, enjeux et politiques

Karthala - IFRA - Paris - 1998
ISBN: 9782865378289
(Hommes et sociétés)
312 p. - 16 x 24 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 26,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X41604 livre neuf, broché 5 à 8 jours
26,00 €
Chez Amazon

 Exporté à 90 %, le café constitue un des vecteurs essentiels de l'insertion mondiale des trois États anglophones de l'Afrique orientale (Ouganda, Kenya et Tanzanie) et, à ce titre, une des ressources majeures de leur économie. La participation du café à l'accumulation est telle qu'elle avive la compétition pour la maîtrise de sa production et de sa commercialisation. Autant qu'un enjeu économique, le caféier constitue un enjeu politique. Mais au-delà, occupant une place centrale dans les paysages agraires de cette région, il est un des moteurs de la structuration contemporaine des territoires est-africains. Cette structuration territoriale s'est opérée à différentes échelles – internationale, nationale et locale – dont l'emboîtement fournit la trame de cet ouvrage.

Le café est une des ressources principales des économies du Kenya, de l'Ouganda et de la Tanzanie et le vecteur de leur insertion dans l'économie mondiale; il représente de ce fait un enjeu territorial et politique majeur

Sommaire:
- B. Charlery de la Masselière / Introduction, pp; 7-19.

Première partie: Un enjeu est-africain
- P. Girard-Klotz / Histoire du café en Afrique de l'Est 1900-1962, pp. 21-56,
- Ch. O. Abuodha / Politiques économiques et production caféière en Afrique de l'Est (1986-1994), pp. 57-72,
- B. Calas / Cafés est-africains et marché mondial, pp. 73-81.

Deuxième partie: Café et politiques nationales
- B. Calas, J. Nyoro / Les producteurs kenyans : entre obstination et amertume, pp. 83-108,
- F. Grignon / Les voies tourmentées de l'accumulation caféière au Kenya: ajustement nyayo et ajustement structurel, pp. 109-142,
- A. François / La place et le rôle du café dans les politiques agricoles en Ouganda, 1900-1994, pp. 143-165.

Troisième partie: Du territoire au terroir caféier
- L. Uwizeyimana, M. Noirt / La caféiculture paysanne en sursis en pays kikuyu (Kenya): l'exemple des petits producteurs de Kiria, district de Murang'a, pp. 167-186,
- B. Charlery de la Masselière, F. Bart / L'arbre qui cache la forêt. Filière nationale et diversification de la petite production de café au Kenya, pp. 187-216,
- F. Devenne / La caféiculture au Kilimandjaro (Tanzanie): une affaire d'hommes, pp. 217-268,
- A. François / Caféiculture et territoires interlacustres sur la rive nord du lac Victoria (Ouganda), pp. 269-280,
- A. François / Dynamiques agraires et caféiculture sur la rive orientale du Nil (Ouganda), pp. 281-304,

- François Bart, Bernard Calas / Conclusion: Caféiculture et développement, pp. 305-307.
- François Bart, dovteur ès lettres et spécialiste de géographie tropicale est professeur des Universités. Il est aujourd'hui professeur émérite à l'Université Bordeaux 3 et directeur de la Revue Les Cahiers d'Outre-Mer.

- Bernard Charlery de la Masselière est géographe, professeur à l’université de Toulouse-Le Mirail et directeur de l’UMR Dynamiques rurales. Il a été directeur de l’Institut français de recherche en Afrique (IFRA-Nairobi). Ses travaux portent sur les sociétés et espaces ruraux d’Afrique intertropicale.

- Bernard Calas est professeur à l'Université Bordeaux 3. Il fut directeur de l'IFRA de Nairobi.