Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 ABADIE Maurice - La colonie du Niger

Plus de vues

  •  ABADIE Maurice - La colonie du Niger

ABADIE Maurice

La colonie du Niger

Société d'Editions Géographiques, Maritimes et Coloniales - Paris - 1927
466 pp. avec 47 planches photos h.t. et une grande carte dépliante, préface de M. le Gouverneur Maurice Delafosse - 26,50 x 21 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X52145 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
90,00 €
Chez Abebooks

 La Colonie du Niger est la benjamine des Colonies françaises ; les débuts de sa conquête et son occupation datent seulement de 1897. Comme ses aînées, elle a d'abord été placée sous la tutelle militaire ; elle a vu ensuite son émancipation se réaliser progressivement, en même temps qu'elle changeait de nom et parfois de forme. Par Décret du 23 juillet 1900, elle recevait le nom de Territoire Militaire de Zinder, qu'elle devait conserver pendant dix ans, et était rattachée à la Colonie du Haut-Sénégal-Niger. Un Arrêté du Gouverneur Général de l'A O F, en date du 22 juin 1910, la détachait du Haut-Sénégal-Niger, l'augmentait du Cercle de Gao et lui donnait le nom de Territoire Militaire du Niger. L'année suivante, elle cédait le Cercle de Gao à la région de Tombouctou (arrêté du 21 juin 1911) et était rattachée directement au Gouvernement Général de l'A O F (Arrêté du 7 juillet 1911). Le Décret du 4 décembre 1920 la transformait en Territoire Civil Autonome, dernière étape avant son accession au rang et nom de Colonie du Niger que lui conférait le Décret du 13 octobre 1922. La Capitale du Niger, modestement installée, au début, à Sorbo Haoussa, puis à Niamey, a été transférée en janvier 1911 à Zinder. Elle a été ramenée à Niamey à la fin de 1926.

 

 

Le colonel Abadie rédige cet ouvrage alors qu'il vient d'exercer (en 1924 et 1925) le commandement militaire de la colonie du Niger. C'est la première synthèse véritable, plus de 450 pages, élaborée sur ce territoire qui était à l'époque parmi les plus méconnus. Certes si un certain nombre de renseignements sont dépassés, cet ouvrage demeure un document de base pour la connaissance voire la recherche sur ce pays: Abadie ayant puisé ses informations dans de nombreux rapports d'administrateurs civils et militaires aujourd'hui difficilement accessibles. L'iconographie légendée par l'auteur est aussi intéressante qu'abondante et les reproductions sont d'excellente qualité.

Pour connaître les différents postes occupés par Maurice Abadie

Maurice Abadie (1877-1948), officier français qui prendra sa retraite en 1941 avec le grade de général
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter