Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 DUPARQUET Charles Père, VIEIRA Gérard (présentation) - Le Père Duparquet. Espoirs et échec de la mission en terre portugaise. Lettres et écrits - Tome II (1866-1869)

Plus de vues

  •  DUPARQUET Charles Père, VIEIRA Gérard (présentation) - Le Père Duparquet. Espoirs et échec de la mission en terre portugaise. Lettres et écrits - Tome II (1866-1869)

DUPARQUET Charles Père, VIEIRA Gérard (présentation)

Le Père Duparquet. Espoirs et échec de la mission en terre portugaise. Lettres et écrits - Tome II (1866-1869)

Karthala - Paris - 2013
ISBN: 9782811110109
(Mémoire d'églises)
648 p. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 39,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X60683 livre neuf, broché 5 à 8 jours
39,00 €
Chez Amazon
Le père Charles Duparquet, spiritain, est l’un des grands missionnaires du XIXe siècle. Né en 1830, il a parcouru l’Afrique entre 1855 et 1888, date de sa mort. Il n’a cessé de raconter ses voyages, ses rencontres, il a décrit les paysages visités: ce sont des centaines et des centaines de pages qu’on trouve éparpillées dans de nombreux casiers des archives spiritaines et qui décrivent l’Afrique d’avant la colonisation. 
Un premier volume des lettres et rapports du père Duparquet, paru en 2012, rassemble ses écrits de 1855 à 1865: on peut en trouver une présentation dans la revue Histoire et Missions Chrétiennes (N° 24, décembre 2012). Voici maintenant le second tome qui contient ses lettres et rapports – annotés – de 1866 à 1869. Le père Duparquet a obtenu l’autorisation de repartir au Congo et en Angola pour relancer les missions dans ces régions, autrefois évangélisées par les Capucins, mais abandonnées depuis plusieurs dizaines d’années. 
Il essaie de s’installer à Mossamédès, ville nouvelle à la frontière sud de l’Angola. D’autres spiritains s’installent à la frontière nord. Deux d’entre eux vont mourir à Loanda, la capitale de l’Angola. Duparquet, lui, considéré comme un espion du gouvernement français, est finalement expulsé d’Angola. Il comprend que pour ouvrir une mission dans une colonie portugaise, il faut des sujets portugais. 
Il se rend donc au Portugal et y ouvre un séminaire à Santarem. En même temps, il fait de nombreuses démarches auprès du gouvernement portugais. Il récolte de belles paroles mais n’obtient aucune autorisation. Ses lettres décrivent ses longues démarches. Découragé, le père Duparquet accepte alors d’aller provisoirement en Afrique de l’est. Le prochain volume (le troisième) rapportera les écrits de son «exil» à Bagamoyo et surtout la création de la mission de Landana (qui à l’époque était hors des possessions portugaises). 
Ce sera un franc succès. Gérard Vieira, spiritain, a exercé son apostolat en Guinée, de 1954 à 1967. Il a été expulsé de ce pays en même temps que les autres missionnaires européens. De 1967 à 1998, il occupe, au Sénégal, différentes fonctions, entre autres celle de supérieur principal du district spiritain (Sénégal, Guinée, Guinée-Bissau, Mauritanie) jusqu’en 1998. Il est rappelé alors en France pour s’occuper des archives générales de la congrégation du Saint-Esprit.

 Présentation des lettres et rapports du Père Duparquet classés par ordre chronologique

Gérard Vieira, spiritain, a exercé son apostolat en Guinée, de 1954 à 1967. Il a été expulsé de ce pays en même temps que les autres missionnaires européens. De 1967 à 1998, il occupe, au Sénégal, différentes fonctions, entre autres celle de supérieur principal du district spiritain (Sénégal, Guinée, Guinée-Bissau, Mauritanie) jusqu’en 1998. Il est rappelé alors en France pour s’occuper des archives générales de la congrégation du Saint-Esprit.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter