Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BALET Anne, EKLU-NATEY Raphaël D. - Pharmacopée africaine. Dictionnaire et monographies multilingues du potentiel médicinal des plantes africaines - Afrique de l'Ouest

Plus de vues

  •  BALET Anne, EKLU-NATEY Raphaël D. - Pharmacopée africaine. Dictionnaire et monographies multilingues du potentiel médicinal des plantes africaines - Afrique de l'Ouest

BALET Anne, EKLU-NATEY Raphaël D. (sous la direction de)

Pharmacopée africaine. Dictionnaire et monographies multilingues du potentiel médicinal des plantes africaines - Afrique de l'Ouest

Editions d'en bas - Médecine et tradition - Lausanne (Suisse) - 2012
ISBN: 9782829004360
2 volumes de 976 ill. - 17,8 x 24,2 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 120,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X50426 livres neufs, 2 volumes brochés 5 à 8 jours
120,00 €
Chez Amazon

 Dans les pays d'Afrique noire, les soins de santé sur une base moderne trop onéreux poussent plus de 80 % de la population à recourir aux guérisseurs dont le seul arsenal thérapeutique est les plantes médicinales. Paradoxalement la disparition progressive des véritables tradithérapeutes, détenteurs d'un savoir ethno-médical met en danger cette pratique.

Ce dictionnaire en deux volumes est une compilation, loin d’être exhaustive, notamment d’études ethnobotaniques et floristiques menées par l’Agence de Coopération Culturelle et Technique (ACCT), complétée par d’autres études plus récentes et des recherches sur Internet. Il recense près de 1000 plantes médicinales de huit pays de l’Afrique de l’Ouest : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Le volume 1, le Dictionnaire, contient des index pour permettre au lecteur d’avoir le choix entre plusieurs entrées de consultation, que ce soit par noms africains de plus de 150 langues, l’utilisation médicinale, les synonymes avec renvoi au nom scientifique reconnu. C’est un outil indispensable pour instaurer un dialogue entre les différents acteurs de santé.

Le volume 2, les Monographies, illustré par des dessins tirés d’ouvrages ou collectés sur Internet, ainsi que les photos des auteurs, présente les plantes par ordre alphabétique des noms scientifiques accompagnés des synonymes, des noms vulgaires français et anglais mais surtout des noms africains classés par pays et par langues. Les indications médicinales, la description et la répartition complètent ces informations dans la mesure du possible. Ce volume aide à identifier une plante et donne une vue d’ensemble sur ses propriétés médicinales dans les différents pays.

L’originalité de cette démarche réside dans la présentation synthétique des acquis antérieurs pour faciliter et simplifier la consultation des ouvrages spécialisés. C’est un outil de prise de conscience de la richesse du potentiel végétal, de communication et de dialogue destiné aux tradipraticiens de santé et aux chercheurs en pharmacopée mais aussi à tous les amoureux des bienfaits de la Nature. Ce n’est pas un livre de recettes médicinales. Des données plus détaillées sont fournies dans les ouvrages cités dans la bibliographie. C’est une invitation à la connaissance et à la recherche sur des médicaments accessibles aux populations, avec le souci permanent de garantir à la fois l’efficacité et l’innocuité des remèdes issus de la pharmacopée traditionnelle qui nécessitent un véritable savoir faire.

Nous espérons que le dicton d’Amadou Hampâté Bâ «En Afrique, quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle» sera un peu démenti, si ce travail contribue à stimuler un transfert de connaissances entre jeunes instruits à « l’occidentale » et aînés détenteurs de savoirs séculaires en voie de disparition. Un autre vœu des auteurs est de fournir aux tradithérapeutes une base de données pour qu’ils puissent enrichir leur pratique grâce aux échanges avec leurs collègues. Enfin au-delà de la réhabilitation de la médecine traditionnelle, une meilleure connaissance de la phytothérapie devrait inciter à une meilleure exploitation des plantes en Afrique de l’Ouest et contribuer ainsi à valoriser et à protéger les richesses naturelles et culturelles pour une plus grande autonomie économique de ces pays. Ce sera une modeste contribution au Développement durable dans ces contrées.

En collaboration avec: Edouard J. Adjanohoun, Michel H. Ahyi, Laurent Ake Assi, François Borst, Cyrille Châtelain, Drissa Diallo, Kurt Hostettmann, Mamadou Koumare, Lassina Sanou
Sommaire:
Volume 1 : Dictionnaire
Rubriques
Résumé V
Remerciements VII
Hommage au professeur Michel A. AHYI (1922 – 2010) X
Biographies XIV
Préfaces XXI
Avant-propos XXXII
Introduction XXXIV
Cartes géographiques des pays étudiés XXXV
Langues par pays XXXVI
Images de Médecine traditionnelle africaine XXXIX
Dictionnaire 1
Abréviations 3
Liste des plantes retenues 5
Noms usuels africains et européens 27
Lexique des termes médicaux 509
Maladies et indications médicinales 525
Synonymes scientifiques 815

Volume 2 : Monographies
Résumé V
Remerciements VII
Avant-propos XI
Introduction XIII
Cartes géographiques des pays étudiés XIV
Langues XV Liste des plantes retenues par familles XVII
Lexique des termes botaniques XLIII
Monographies Plantes de A à H 1
Planches photos 429
Monographies Plantes de I à Z 545
Bibliographie 999